chirurgien Chiffolot

Névralgie cervico-brachiale

C'est une douleur partant du cou allant vers l'épaule, puis le bras, irradiant souvent jusqu'aux doigts.
Elle est due à une radiculopathie (atteinte d'un nerf rachidien) dont la cause la plus fréquente est la hernie d'un disque des vertèbres cervicales qui pince le nerf.
Cette radiculopathie peut entraîner également des fourmillements, une insensibilité cutanée, une faiblesse motrice et une fonte musculaire (amyotrophie).
La névralgie cervico-brachiale est une affection habituellement traitée avec succès en quelques jours à quelques semaines avec des moyens médicaux simples : antalgiques, anti-inflammatoires, cortisone, collier cervical...
Au moins 75 % des patients avec une radiculopathie cervicale vont s'améliorer sous traitement médical avec souvent une disparition complète de la douleur au prix parfois de troubles sensitifs ou moteurs, de cervicalgies séquellaires acceptables.

 

Indications chirurgicales

Le traitement chirurgical est indiqué dans les cas suivants :

signes de compression de la moelle épinière

déficit neurologique majeur

douleur hyperalgique résistante aux antalgiques majeurs

détérioration neurologique malgré le traitement médical

absence d'amélioration de la douleur après un traitement d'une durée variable en fonction de l'intensité de la névralgie cervico-brachiale, de son caractère permanent ou non, de son évolution, de la gêne fonctionnelle, du retentissement psychologique (minimum six semaines, maximum six mois).

 

Bilan médical et para-clinique

L'examen clinique confirme une radiculopathie.
L'EMG, non systématique, peut être utile pour identifier l'atteinte radiculaire ou détecter une pathologie associée.
L'imagerie (IRM et TDM) montre une hernie discale molle ou calcifiée postéro-latérale ou foraminale, elimine une cause beaucoup plus rare comme une origine tumorale, infectieuse, malformative.
Que vous ayez subi un scanner ou une IRM importe peu pourvu que l'examen réalisé montre bien la hernie. Il n'est pas nécessaire de réaliser une myélographie.
La mise en évidence d'une hernie discale sur l'imagerie médicale ne constitue pas forcément une indication chirurgicale. En effet, une hernie discale cervicale peut régresser et disparaitre ou persister en restant asymptomatique et ne constitue pas systématiquement un danger neurologique justifiant une exérèse.
La découverte d'anomalies électromyographiques ne constitue pas une indication chirurgicale, mais est un argument à confronter à l’examen, l'évolution clinique et aux examens radiologiques pour porter une indication chirurgicale. A l'inverse un EMG normal ne contre-indique pas une intervention chirurgicale.



BWA : création site Internet Dijon

  NOTRE EQUIPE

  STRUCTURE

   LIENS

  RECHERCHE

  CHIRURGIE

  PATHOLOGIE

   HOSPITALISATION

  CHIRURGIENS

  REEDUCATION

  ANESTHESIE

  info

  CONTACT & PLAN D ACCES

  DR CHIFFOLOT

  DR LALOUX

  hernie discale

  canal lombaire etroit

  SPONDYLOLISTHESIS

  spondylolisthesis adulte

  LOMBALGIES

  CLINIQUE CHENOVE

  CLINIQUE de FONTAINES LES DIJON

  chenove

  Fontaines les Dijon

  chirurgie hernie discale

  Stenose lombaire

  Arthrodese lombaire post

  Arthrodese ant lombaire

  chirurgie spondylolisthesis

  Hernie cervicale

  Hernie cervicale OP

  Dr CHIFFOLOT Travaux

  Dr HANSEN

  Avant l\\\'hospitalisation

  scoliose

  Le jour de l\'hospitalisation

  Le jour de l\'intervention

  Les suites chirurgicales

  La sortie

  Point medical

  Dr LALOUX travaux

  Dr HANSEN Travaux

CONTACT & PLAN D ACCES